Blog

Edito #6 : C'est parti pour 2015

|

L’année 2015 a débuté depuis déjà bientôt un mois et on ne peut pas dire que j’ai été très actif sur le blog ces derniers temps. La faute à des plannings personnel, professionnel ou même sportif très (très) chargés. Oui je cherche des excuses. Mais les projets pour ce blog ne désemplissent pas et c’est le principal.

Le nouveau thème

Vous l’avez surement remarqué, j’ai créé (pratiquement) de toute pièce un nouveau thème pour le blog. On reste dans la sobriété, mais on apporte quelques nouvelles fonctionnalités.

Le blog est toujours motorisé par Kirby ce qui me permet de jouer comme je veux avec le contenu de mes pages et ainsi créer facilement des mises en page sur mesures. C’est le cas notamment pour les nouvelles pages "VOYAGES" et "J’AI". Tout n’est pas terminé ces pages sont encore en construction et devraient être finalisées dans les jours à venir.

Comming soon

Comme je le disais, malgré mon emploi du temps chargé, le blog n’en reste pas en reste. Plusieurs sujets sont dans les tuyaux, en voici une liste non exhaustive :

Différents projets

Je me suis par ailleurs fixé différents objectifs cette année, le premier et de continuer l’apprentissage de la photo en augmentant le nombre de mes sorties qui se limite aujourd’hui à mes vacances. Je vais donc tenter de m’organiser des sorties à thèmes dans les semaines à venir, n’ayant par exemple jamais pris la peine de photographier Paris, un comble pour un parisien...

D’un point de vue sportif, après le programme Freeletics je vais directement enchainer sur la préparation du semi-marathon de Paris qui aura lieu le 8 mars. Le timing est HYPER short, mais le but est simplement de le finir, en tant que première course officielle. No pression. Si je mets 3h je m’en fou. :-)
À la suite du semi je m’accorderai 2 semaines de break et je repartirai sur un 2nd programme Freeletics avait un contrôle poussé de l’alimentation contrairement à ce que j’ai fait durant le premier (j’y reviendrai dans mon débrief).

Enfin, l’international. Si tout se passe comme nous le voulons, nous devrions partir 10-15 jours en Afrique du Sud d’ici la fin de l’année inchAllah1. L’occasion de découvrir un nouveau pays et de faire un petit safari qui sait...
Et je n’oublie pas les USA, les informations arriveront quand tout sera plus précis.



Stay tuned. See ya. Cheers.


  1. J’ai le droit de dire inchAllah sur mon blog ou bien c’est une preuve que je suis désintégré et qu’il faut soigner mon cerveau malade ? Philippe Tesson si tu me lis (ne riez pas), j’t’emm.... :-) 


Lire plus →

Ils ont fait mon année 2014

L’année dernière, je vous avais fait une liste de mes coups de cœur de l’année 2013, j’aurai pu recommencer sur le même principe pour cette année 2014 mais j’ai voulu la faire un poil différente en ne sélectionnant qu’un seul élément par catégorie marquante. Plus rapide, plus simple, plus efficace. Let’s go.

Blog

20141226-I-blog_de_mathilde

« Le Blog de Mathilde », comment le résumer... 
Tu as envie de te dépayser ? Vas sur le blog de Mathilde.
Tu as envie de voyager ? Vas sur le blog de Mathilde.
Tu as envie de découvrir les USA ? Vas sur le blog de Mathilde.
Tu as envie de vivre la Nouvelle-Angleterre ? Vas sur le blog de Mathilde.
Tu as envie de vivre aux USA et tu as besoin de conseil ? Vas sur le blog de Mathilde.
Tu as envie de rire ? Vas sur le blog de Mathilde.
Bref, j’adore le style, j’adore les conseils, j’adore les images. Un plaisir de lire et découvrir chaque nouveau billet !

Cinéma

20141226-I-mommy_garcon

Mommy. Je vous en parlais dans mon billet consacré à Timbuktu. Pour ce qui ne l’ont pas lu, voilà ce que j’y disais.
J’ai littéralement a-do-ré. Une énorme claque tant visuelle que psychologique. MON film de l’année 2014, j’en suis que partiellement remit, et ce plus d’un mois après son visionnage. Le film est joué à la perfection, il respire l’authentique du début à la fin. À ne manquer sous aucun prétexte.

Montres

20141226-I-tag_heuer_300_slr

Du côté des montres, c’est un modèle de chez Tag Heuer de 2010 qui a particulièrement retenu mon attention. C’est une édition limitée en hommage à la Mercedes 300 SLR, on est donc ici dans le pur style Tag Heuer avec un esprit racing prononcé, une classe qui la rend particulièrement habillée et un fond de cadran marron dit « sunburst » qui fait toute son originalité. J’aime. Que dis-je, J'ADORE...

Musique

20141226-I-sam_smith

Et non pas de Rap cette année. L’année rapologique a été bien trop faible. Place ici à de la pop avec l’album In he lonely hour de Sam Smith. J’ai tout aimé dans cet album (instrus, voix, rythme, puissance...) et je l’écoute en boucle depuis sa sortie.

Sneakers

20141226-I-air_jordan_6_black_infrared_2014

Je lui ai dédié un article pour ça sortie. C’est évidemment la Air Jordan 6 Black Infrared qui est ma sneaker de l’année et ce pour tout ce qu’elle représente et tout ce que je détaillais dans mon billet.

Livre

20141226-I-the_walking_dead

Cette année pas de livre en particulier. Les classiques sorties annuelles de chez Franck Thilliez ou Maxime Chattam m’ont plus, mais c'est plutôt un comics qui m'a marqué. Le premier que je lis, celui qui a inspiré la série « The Walking Dead ».
Je dis inspiré, car autant certains aspects de l’histoire sont identiques, autant le comics et 10x plus puissant que la série. Le rythme y est beaucoup plus rapide et l’action plus présente. Si vous aimez la série, dépêchez-vous de lire les comics (environ 25-30min de lecture par tome) vous aurez beaucoup de mal à revenir à la série tant elle vous paraitra fade (personnellement j’ai même arrêté de la regarder).

Voilà pour moi. Bonnes fêtes de fin d’année à vous !
Cheers.


Lire plus →

[J'ai vu] Timbuktu

|

20141223-I-header_timbuktu_illustration

J’aurai pu vous parler de ces films que nous avons récemment vus au cinéma et qui n’ont pas eu de billet dédié sur le blog :

Non, le film dont je vais vous parler et pour lequel j’ai eu un coup de coeur est « Timbuktu ». Partons au Mali dans le quotidien d’un village contrôlé par les extrémistes.

Synopsis

20141223-I-tente_timbuktu

Non loin de Tombouctou tombée sous le joug des extrémistes religieux, Kidane  mène une vie simple et paisible dans les dunes, entouré de sa femme Satima, sa fille Toya et de Issan, son petit berger âgé de 12 ans.
En ville, les habitants subissent, impuissants, le régime de terreur des djihadistes qui ont pris en otage leur foi. Fini la musique et les rires, les cigarettes et même le football… Les femmes sont devenues des ombres qui tentent de résister avec dignité. Des tribunaux improvisés rendent chaque jour leurs sentences absurdes et tragiques.
Kidane et les siens semblent un temps épargnés par le chaos de Tombouctou. Mais leur destin bascule le jour où Kidane tue accidentellement Amadou le pêcheur qui s'en est pris à GPS, sa vache préférée.
Il doit alors faire face aux nouvelles lois de ces occupants venus d’ailleurs…

La vie, filmée.

20141223-I-timbuktu-scene-lac

Je vous l’ai dit lorsque je vous ai parlé d’Interstellar, je n’aime pas la science-fiction. Mais alors qu’est ce que j’aime ? Et bien, j’aime les films qui me présentent un instant de vie. Les films qui me font plonger dans le quotidien des personnages et qui me font vivre une(des) situation(s) que je pourrai moi même vivre. Le but étant de s’identifier au maximum aux protagonistes et d’être ainsi plongé complètement dans l’histoire. Mommy colle parfaitement à ce descriptif, Timbuktu également.

Le réalisateur mauritanien Abderrahmane Sissako nous propose ici un film plus qu’inspiré de faits réels : l’occupation par des extrémistes religieux d’une partie du Mali. Le film nous permet de découvrir le quotidien de ces hommes et de ces femmes qui ont vu apparaître ces étrangers venus d’Afrique du Nord pour leur imposer une nouvelle façon de vivre leur religion, une nouvelle façon de vivre leur vie.

Pendant toute la durée du film, on y découvre tout. De l’arrivée progressive des extrémistes qui « laissent faire » au départ et qui deviennent au fil du temps de plus en plus stricts. En passant par le traitement qu’ils infligent aux femmes en les obligeant à porter le voile, mais aussi des chaussettes et des gants. On a ici à faire à un semblant de Charia poussée à l’extrême.

Le réalisateur n’oublie pas de nous montrer que ces énergumènes sont en complète incohérence avec les principes religieux qu’ils sont censés promouvoir. J’en veux pour exemple la scène où le chef du groupuscule local rencontre l’imam du village qui lui démontre que tout ce qu’ils font est en opposition à la religion. Ou encore lorsqu’un extrémiste se cache derrière les dunes pour fumer, ou lorsqu’ils demandent à un jeune garçon (pour le moins égaré) de faire une vidéo pour promouvoir leurs pensées. Lui même avouant ne pas être convaincu par ce qu’il est en train de dire face à la caméra.

Le film est donc très complet et n’omet rien. La dureté de la vie locale est parfaitement ressentie par le spectateur qui se prend en pleine face des scènes d’une violence extrême. Ces scènes sont très difficiles, mais la vie de ces personnes est difficile. Le message passe donc parfaitement, encore une fois on est ainsi parfaitement imprégné par la violence vécue par ces gens.

Je n’ai pas parlé de l’histoire principale qui n’est qu’un prétexte à montrer ce quotidien joué par des acteurs pratiquement tous amateurs. Le film est parfaitement joué, parfaitement filmé, les images sont magnifiques, les décors sont somptueux et permettent de mettre en valeur des scènes mythiques (la scène clé du lac) qui restent dans les mémoires (oui cette fois-ci même la mienne).

Oui, mais…

20141223-I-femme_timbuktu

Mais, vous me connaissez, je cherche toujours la petite bête. Vous allez surement dire que j’abuse ou que je psychotte, mais je pense qu’une prise de recul sur tout ce qui nous entour ne peut pas nous faire de mal.

Qu’est-ce que tu reproches à ce film ?

Et bien tout simplement que dans le contexte actuel, un public non averti (le 3/4 de la population si ce n’est plus) peut très vite faire un amalgame entre ces extrémistes (qui ne représente ni de près ni de loin l’Islam) et les musulmans. Je vous la fais simple : Extrémistes = Extrémistes dans le film = forcer à porter voile + chaussettes + gants. Musulman de France = Musulmans à la TV = forcer à porter le voile, etc. Donc Musulmans de France = Extrémistes. CQFD. On pousse ainsi encore plus cette islamophobie ambiante montée de toute pièce par les médias, alors que ce film ne représente aucunement les vraies valeurs qui font le quotidien de 99% des musulmans de France et d’ailleurs.

D’autre part, je ne peux m’empêcher de croire que ce film a obtenu ses financements et sa médiatisation (Festival de Cannes entre autres) car il permet également de justifier auprès des Français le fait que la France soit intervenue militairement au Mali. Intervention dont on entend absolument plus parler dans les médias, comme pour nous faire croire que la situation est réglée et que l’on a réussi. Alors que l’on a rien réussi du tout. Strictement rien n’a changé ou presque.

D’autres films tout aussi sincères et poignants, sur les sujets de Palestine ou de la situation des habitants d’Arabie Saoudite n’obtiennent pas la même médiatisation. Il y a bien une raison à cela, je vous aide encore une fois : la France est on ne peut plus sioniste, ça la fout donc mal de critiquer la maison mère… ; l’Arabie Saoudite est une alliée, de nouveau ça la fout mal de médiatiser un film qui la critique de plein fouet. Je m’écarte, mais j’espère que vous aurez compris l'idée que je veux faire passer.

En bref, pour conclure, j’ai adoré ce film. Il est tellement réel et bien joué qu’on prend une claque qui nous assomme quelques minutes pour nous faire réfléchir sur le sors qui est réservé à toutes ces populations. On reste ainsi assis sur son siège quelques secondes en restant béa devant tant de cruautés et en se demandant comment on a pu en arriver là et surtout comment on va pouvoir se sortir de là...

Ce film est excellent. Courez le voir...

Note : 9/10


Lire plus →

C'est Monsieur Oméga qui le dit !

|

interview-stephen-urquhart-for-omega-1

Lors d'une interview accordée au site BellesMontres.com, le PDG de la marque Oméga, Stephen Urquhart, est revenu sur une question que j'abordais dans la partie 1 de mon dossier consacré au montre et à leur avenir connecté : pourquoi porter/acheter une montre, ici une Oméga en l'occurrence.



Comment convaincriez-vous quelqu'un d'acheter une montre Omega ?

Vous allez me dire que je vous raconte un discours marketing, mais acheter une Omega, c'est regarder l'avenir. Notre force est de pouvoir proposer des montres au look d'hier avec la technologie de demain. Par jour, nous regardons tous notre montre plus de 150 fois pour, au final, ne lire l'heure qu'à cinq reprises. Porter une montre, c'est d'abord avoir au poignet une oeuvre d'art, un livre, une histoire à raconter. On ne porte pas une montre uniquement pour lire et donner l'heure. Si on la regarde inlassablement et que l'on apprécie de la retirer de son poignet pour la présenter aux gens, c'est parce que son design nous correspond et que nous sommes fiers de détenir sa technologie. Les montres Omega sont des produits personnels, de conviction. Et il ne faut pas oublier que lorsque vous achetez un garde-temps, c'est une technologie de plus de 250 ans que vous allez porter. La véritable plus-value de nos modèles réside donc dans leur capacité à perdurer. C'est d'ailleurs pour cela que nous avons établi, aux côtés de l'Institut fédéral de métrologie (METAS), une nouvelle certification garantissant la précision et l'amagnétisme de nos modèles.



Si avec tout ça vous n'êtes pas convaincus... je ne peux plus rien faire pour vous ! :-)

Source : Stephen Urquhart, Omega : "Certains designs sont parfaits tels qu'ils sont"


Lire plus →

Air Jordan 6 infrared et customisation de sneakers

20141130-I-header-jordan-6-black-infrared-2014

27 novembre 2014, 21h30, couché, prêt à dormir. Que se passe-t-il ? Suis-je malade ? Est-ce Freeletics qui a eu raison de moi ? Ai-je décidé d’avoir un rythme de vie normal ? Réveil réglé en pleine nuit, je me dirige tout droit dans les bras de Morphée.

La raison ? Rien de tout ça. Simplement la sortie le lendemain matin 8h de la réédition de la Air Jordan 6 Black infrared accompagnée de toute l’attente qu’elle implique chez tous les sneaker-head. Je suis paré pour aller faire la queue à 6h30 sur les Champs Élysées devant le Nike Store, tel un fanboy Apple attendant son précieux. Société de consommation tu auras notre peau.

Pourquoi une telle attente sur ce modèle ?

Cette Air Jordan est le 6ème modèle du nom, sorti à l’origine en 1991. Soit il y a exactement 23 ans. Vous comprenez donc pourquoi il la réédite cette année (23 ans, Jordan avait le numéro 23, Kapish ?). Elle est considérée par bon nombre d’adeptes comme étant « la meilleure Jordan de l’Histoire » (oui oui l’Histoire avec un grand H n’ayons pas peur des mots :-)) et ceux pour les raisons suivantes :

Des séries limitées et des prix qui flambent

20141130-I-michael-jordan-6-black-infrared

Cultivant la rareté de ses modèles, Jordan Brand ne réédita cette paire que trois fois en séries limitées depuis sa sortie. Une première en 2000, puis en 2010 et enfin en 2014, à l'occasion du Black Friday de vendredi donc. Les trois rééditions sont très similaires au modèle original, même si des différences subsistent, notamment au niveau de la clarté du rouge et de la qualité des matériaux utilisés. La dernière possédant un rouge se rapprochant du rose et des matériaux malheureusement de piètre qualité par rapport à ce qui se faisait à l’époque compte tenu du prix :-( (170€).

Pour la petite histoire, je suis effectivement arrivé à 6h30 sur les Champs Élysées. Je pensais naïvement être dans les premiers sur place. Quenéni. Il y avait juste… 130 personnes devant moi. J’étais 131ème sur la liste d’attente. C’est assez réconfortant de se dire qu’il y a des gens encore plus fous que soi et qui ont dormi sur place pour être les premiers dans la file d’attente. A noter que le modèle est sorti à 9h sur le Nike Store en ligne et qu’il était en rupture de stock mondial quelques minutes plus tard. Et pour les Jordan ce n’est pas comme les iPhones, il ne suffit pas d’attendre le restock du lendemain ou de la semaine suivante. Non, c’est terminé, il n’y en a plus. Direction Leboncoin ou Ebay où les prix flambent et où le modèle se retrouvent aujourd’hui à plus de 300€ pièce au lieu des 170€ d’origine.

Et pourquoi pas ne pas tenter une customisation de sneaker ?

20141130-I-custom-jordan

Pendant mes 3 heures d’attente dans la queue (le temps d’attendre l’ouverture de la boutique et de laisser passer les 130 personnes devant moi), j’ai laissé trainer mon oreille dans les discussions et j’ai découvert par l’intermédiaire de fans présents dans la queue, l’univers de la customisation des paires de Jordan ou tout autre sneaker. Toujours avide de découvrir de nouvelles choses, j’ai commencé à fouiller le net pour en savoir plus et j’ai décidé de me laisser tenter !

Ni une ni deux, voilà que je tombe sur une paire de Jordan 6 Sport Blue1 en promo chez Footlocker à -30% ! La paire est pratiquement toute blanche, idéal pour la peindre à souhait et laisser parler notre créativité !

En parlant de créativité, plusieurs idées de mon côté :

Bref énormément de possibilités, je sens que je vais m’amuser comme un petit fou ! :D Bien évidemment, je vais vous faire suivre l’évolution de ce projet afin de vous accompagner au mieux si vous décidez vous aussi un jour de vous lancer dans cette aventure.

See you soon.
Cheers.

PS : Hors sujet. On me dit dans l’oreillette que l’Assemblée Nationale a voté pour la reconnaissance de l’Etat Palestinien. La France retrouve un peu de dignité et ce n’est pas plus mal, mais le soutien au génocide de cet été ne sera pas oublié pour autant. Peace.


Lire plus →